Relevé topographique d’un terrain

Vous avez besoin de rénover votre jardin et de faire des plans d’aménagements ?  De réaliser un relevé topographique d’un terrain accidenté pour établir un plan de l’existant ? C’est le bon endroit ! Je vous conseille d’ailleurs de vous aider de ces 3 outils indispensables si vous voulez obtenir un relevé fiable. Sinon l’entreprise qui réalisera des travaux à partir de votre plan n’aura aucune référence solide pour travailler et votre projet vous réservera toutes les surprises.

1 – Les 3 outils que j’utilise :

1- la lunette optique avec grossissement 20 fois (suffisant pour un terrain de 500 m2)

 2- le trépied pour fixer la lunette optique 

3 – la mire télescopique de 500 cm de hauteur pour pouvoir relevé les hauteurs et calculer les distances.

 

Pour un relevé topographique, tout est une question de points à relever. Pour cela vous aurez besoin de 3 outils. Un niveau optique (qui va permettre de viser), un trépied pour fixer la lunette optique parfaitement à l’horizontale en rotation et une mire graduée. J’ai choisi un système complet de chez Bosch avec le niveau, le trépied et la mire qui vont ensemble. Cela coûte moins cher de les acheter ensemble et au moins vous êtes sûr qu’ils sont compatibles entre eux ! Ensuite si vous voulez les revendre c’est un atout de les avoir ensemble.

Une fois que vous aurez relevé vos points , il sera alors possible de faire un plan sur le logiciel sketchup de google. nous verrons ça dans un autre article.

2- Le principe du relevé topographique

L’objectif initial est de relever des points de niveaux de positions de référence comme;

  1. Les limites du terrain
  2. La position des bâtiments
  3. L’emplacement des réseaux
  4. les points particuliers (escaliers, murets, arbres…)
  5. les niveaux de marches d’escaliers

cheminement par rayonnementCe relevé topographique va en outre vous permettre de pouvoir calculer des surfaces et des longueurs. Ainsi il vous sera facile de mesurer des volumes de terre dans le cas d’une excavation ou d’un apport de terre 3 – végétale.

3 – La mise en station de l’appareil

il faut choisir l’emplacement ou la visée sera le moins coupée possible par rapport aux contraintes existantes sur le site (végétaux, murs, pentes…) et qui pourraient cacher la mire et empêcher la visée. Penser une position afin de relever le plus de points possibles sans déplacer le trépied. Si possible éviter de déplacer le trépied car cela complique car il faut recaler l’ensemble avant de faire de nouvelles visées. e le recaler dans le même système de coordonnées.

4 – Le type de nivellement par rayonnement

L’idée est de rayonner sur l’ensemble du terrain à partir d’un point zéro unique qui permette de relever l’ensemble des autres points. Il faudra aussi choisir un point de référence.  Relever le point (zéro) de référence et le positionner par rapport à des points qui resteront toujours fixes. Ici des bâtiments. Car s’il était amené à disparaître lors des travaux, on pourrait alors le recréer.

5 -Le carnet de nivellement

Pensez à noter sur une feuille de papier , une feuille de bloc notes accroché sur un morceau de carton ou de contre-plaqué pour noter tous les points que vous allez relever.  que faut-il relevé.

  1. Le numéro du point

    (ex: 5) le point 0 sera le point de référence à la verticale du trépied.

  2. les coordonnées du point

    (X: la distance, Y: la hauteur et A: l’angle entre le point d’avant et le point relevé)

  3. Positionner le NORD avec la boussole

    (car il faudra aussi le mettre comme référence sur le plan final)

6- Comment obtenir les coordonnées d’un point lors d’un relevé topographique : (précisions)

 

Pour la visée vous aurez besoin d’être 2 (un pour regarder dans la lunette du niveau optique en visant la mire) et un autre pour tenir la mire verticale au dessus du point à relever.

6-1 Comment effectuer la lecture de la hauteur

Le niveau de la mire au sol est de 0. donc les chiffres que vous voyez sont en mètres et décimètres. exemple sur l’image à gauche (on lit 1255 mm ) . on lit d’abord les gros chiffres (m et dm puis les centimetres et les mm) dans ce cas : 1 m + 2 dm + 55 mm) soit 1 m et 20 cm et 5,5 cm soit 1,255 m). l’épaisseur d’une barre rouge est de 1mm

6-2 Comment effectuer la lecture de la distance : 

Pour calculer la distance entre le trepied et la mire (le point à relever) il suffit de soustraire la hauteur relevée sur la petite marque horizontale du haut et la hauteur relevée sur la petite marque horizontale du bas. la distance horizontale se déduit de la hauteur entre les 2 sous niveaux par la formule.

6-3 Comment établir la position d’un point par rapport à un autre

Pour cela vous allez devoir utiliser les angles !

Dh = (FSH – FSB) x 100

Cela donne dans notre cas: (1357 – 1157) x 100  = 200 x 100 mm = 20 mètres. Ne faites pas les calculs au moment du relevé mais notez les hauteurs FSH et FSB et ensuite vous ferez vos calcules au calme !

Donc vous pouvez commencer à créer votre plan de la façon suivante (voir ci dessous)

Exemple :

  1. On peut mesurer sur le Point 1 : (h1: 1,255 m / d1 : 3,556m)
  2. Et ensuite sur le Point 2 : (h2: 1,645 m / d2 : 5,456m)
  3. Enfin on observe que les coordonnées du Point 3 sont (h3: 1,055 m / d3 : 5,356m)
  4. ect….

 

 

 

 

 

 

Le point de référence (point 0) doit être fixé au sol par un clou, de façon à ce que lors des travaux le géomètre de l’entreprise puisse caler les ouvrages à créer à partir de ce point et du plan d’architecture du projet détaillé.

clou d'arpentage

6 – Créer une légende

Cela vous permettra de nommer par un pictogramme les éléments notables afin ensuite de les indiquer sur le plan final. Si vous ne les indiquez par tout de suite vous oublierez en suite à quoi ils correspondent.

Vous pourrez par exemple créer la légende suivante (c’est celle que j’ai choisie par rapport aux éléments que je trouvais important à relever. bas de murets, haut de muret, marche d’escalier, route (chaussée) …

Relevé topographique d’un terrain
note : 5 - 2 vote[s

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.