Je m’appelle Franck Dumesnil. Je ne suis pas architecte, je suis Architecte d’intérieur * (Interior Designer, Interiorista) . J’exerce cette profession sur la région de Valencia en Espagne.

A 30 ans, en France, j’ai acheté mon premier appartement. Il y avait tout à refaire !
J’ai décidé, par manque de moyens, mais aussi un peu par défi, de le rénover moi même et pour acquérir les connaissances dont j’avais besoin, je me suis inscris à des cours du soir en génie civil jusqu’à l’obtention de mon DUT acquis au bout de 2 ans. ça a été dur mais j’en suis fier et cela m’a permis de m’améliorer.
Mais auparavant , sur concours, je suis admis à l’école nationale des techniciens de l’équipement, à Aix en Provence, au sein de laquelle j’apprend les travaux publics. Je travaille ensuite pendant 7 ans dans un bureau d’études d’urbanisme et réalise des projets d’aménagements urbain. Grande place kléber à Strasbourg, traversées de villages, giratoires, mobilier urbain…

Je passe ensuite dans le privé.

Mon DUT de génie civil en poche, Je passe des routes au bâtiment en tant que responsable d’un bureau d’études  au sein d’une usine de fabrication d’escaliers en béton armé. j’en ai profité pour ramener chez moi les outils nécessaires à mes chantiers personnels !

A l’époque, les livres qui s’empilent sur ma table de chevet ont pour titre, “refaire son installation électrique soi-même”, “monter un réseau de plomberie en multicouche”, “poser des tomettes à l’ancienne”, pendant que je recevais mes devoirs de dessin industriel de l’école chez soi !

Et c’est ainsi que j’ai appris à rénover mes “chez moi”.

Et j’ai eu besoin d’aller plus loin , de savoir comment aménager mon intérieur à ma façon !  Mes livres étaient plus “épais” : “Histoire de l’architecture d’auguste Choisy, la perspective curviligne d’André Barre et j’étais aussi fasciné par l’anamorphose !

J’ai bien souvent trouvé que les logements dans lesquels j’ai vécu étaient mal conçus, mal réalisés et certainement mal-aimés et j’ai toujours essayé de les faire revivre. Aujourd’hui je souhaite partager avec vous ce que j’ai vécu.

* La profession d’architecte d’intérieur qui se situe entre celle de décorateur et cette d’architecte n’est pas, à ce jour , une profession réglementée, ni en France , ni en Espagne. Cela signifie que pour exercer il n’est obligatoire de posséder de diplôme particulier.

Mes domaine d’intervention sont ceux de l’architecte d’intérieur : (Interiorista en Espagne)

  1. Créer ou transformer des espaces intérieurs. Si je suis amené à modifier la structure porteuse, je fais appel à un bureau d’études ou à un architecte.
  2. Apporter une expertise tant créative que technique dans les domaines de l’éclairage, des réseaux , du choix des matériaux et des éléments de construction, de l’agencement des services et de l’optimisation des volumes et des espaces.
  3. Apporter mon expertise dans la rédaction des documents administratifs et des autorisations nécessaires (licences, accord copropriété, bennes sur domaine public, paiement des droits….)
  4. Réalisation des plans des métrés, lancement des appels d’offres, choix des entreprises et suivi des travaux
  5. Respect des normes de construction en vigueur.
  6. Vérifier les assurance dommage-ouvrage des entreprises.

Sources :

  • http://www.cgcoddi.org/
  • https://www.cdicv.com/